mardi 10 mai 2011

Mon ami le sac de la fille que je connais pas

Bonjour,

C'est FibreTigre.

J'ai régulièrement des hallucinations visuelles. Ce n'est pas grand-chose. Des ombres furtives qui apparaissent au coin du regard.

Quand je suis un peu plus fatigué, je vois même de belles choses. Un jour, un oiseau de pierre surplombant le rebord d'un ancien bâtiment faisant face au Louvre a pris vie : il a battu des ailes, puis s'est pétrifié à nouveau.

Parfois je perds la notion du temps : tout se compresse. Vous savez bien que nos rêves, parfois longs et peuplés d'aventures, sont le produits de quelques minutes intenses de sommeil paradoxal ? Souvent, je lève (difficilement, il est vrai), je vois : 6:00 sur le réveil. Je m'endors, j'ai le temps de franchir les eaux noires dans une barque précaire, sous les arches d'un grand pont d'acier. Beaucoup de difficultés et de craintes, et quand j'ouvre à nouveau les yeux : 6:05.

Là, pareil, mon cerveau se déconnecte le temps d'un seul pas, et je vois des couchers de soleil, des gens inconnus, des guerres, je ressens le vent et le ressac, des picotements et du sucré, des éblouissements et de la chaleur, et je repose le pas.

Je trouve cela plutôt cool en fait. Je veux dire, si on est sur le point de mourir et qu'ainsi le temps s'étende à l'infini par une astuce cérébrale. Si on lance une pierre vers un trou noir, nous ne la verrons jamais "plonger" car le temps relatif pour nous s'étirera à l'infini à mesure que la pierre s'approchera du trou noir. Ainsi, peut-être ne connaissons nous jamais la mort. On s'y approche, et notre perception de tout s'étend. J'espère qu'on y est heureux.

Ce matin, j'étais très fatigué. Il faut dire que je me suis masturbé.

La masturbation ne m'apporte aucun plaisir depuis longtemps. Je l'utilise en régulateur d'humeur. Comme destressant. Je ne prends pas tous ces trucs : du café, du thé. En plus comme la masturbation requiert un peu d'imagination, c'est un bon plan pour entretenir le cerveau. Cela me bouleverse un peu aussi, donc je n'en abuse pas trop. Ce serait un peu ridicule de tenir un calendrier avec marqué, par exemple : Jeudi : masturbation. Vendredi : rien. Samedi : rien. Dimanche : masturbation. (1 fois tous les 3 jours, c'est pas mal. Mais je suis un peu vieux maintenant.) Ce serait ridicule mais dans ma tête je l'ai.

Le problème c'est que ca me fatigue, ca fiche un petit coup au moral aussi. On tire le désir du néant, pour lui remettre la tête sous l'eau à coups de pieds.

Donc je suis dans la rue, bien fatigué et devant moi il y a une fille avec un sac à dos. La petite poche de devant, celle où on met les petits trucs par exemple les clefs, elle est ouverte et cela fait comme une petite bouche ouverte béante et idiote.

Et le sac se met à me parler.

Hé mec, ca va. Ca va. Dis moi que ca va. Comment ca va.

Genre, le sac bien seul on lui parle jamais, quoi. Alors quand je passe près de la fille, je lui réponds : Pas mal.

La fille me demande ce que je lui veux.

Je lui réponds que je parle à son sac.

2 commentaires:

Merci de lire mon blog