mercredi 11 mai 2011

Un voyage sur la lune ? One Fucking Euro.

 (histoire rédigée en 5 minutes dans le cadre d'une demande d'un étudiant d'un scénario basé sur Groupon)


C'est l'histoire d'un club très select réservé aux radins : le Radin's.

Situé Place Vendôme, dans des intérieurs capitonés de rouge, des fauteuils Voltaires matelassés de cuir jouxtent des bars cosy et des bibliothèques anciennes. Sur place les adhérents peuvent, à vie, acheter tout ce qu'ils veulent pour 1 €. Une Guitare electrique ? 1 €. Une multipla ? 1 €. Un week-end sur la lune ? one fucking euro.

Mais y entrer n'est pas réservé à toutes les bourses, seuls les plus braves et les plus imaginatifs peuvent y avoir accès.

Après avoir rivalisé d'astuce dans des QCM retors sur les bons de réduction, les stratégies d'échanges et trouvé des codes secrets dans des 60 millions de consommateurs maudits, 3 hommes d'exception sont sélectionnés. Trois amis, décidés à vivre la belle vie : Jojo, Sojo et Mojo.

Le président du Radin's, un viel homme avec une veste motif pieds de poule rapiécée aux coudes, avance sur le parquet, glissant sur des patins. Il explique la dernière épreuve, susceptible de départager les amis. Il s'agirait d'inventer une technique inédite qui bouleverserait le monde des radins. Une sorte de rêve du bon plan devenu réalité.

Jojo avait prévu le coup. Il avait un plan magique pour prendre le train gratuitement. Il avait acheté une valise très grande et tout simplement au début du trajet se mettait dans la valise. Hélas, cette valise fort encombrante fut déplacée pendant le trajet par des passagers voulant loger les leurs. Ayant trouvé cette valise au milieu de nulle part sur un quai, on convoqua la brigade de déminage qui, après avoir bloqué sous les huées protestatrices des usagers 3 heures la gare de Marseille St Charles, fit exploser la valise. Bien entendu, on entendit plus parler de Jojo.

Sojo, plus fin, avait une idée pour avoir du papier toilette gratuitement à vie avec une technique presque légale. Il suffisait simplement de l'emprunter à son entreprise. Cependant, ce n'était pas pousser le concept assez loin, ce n'était tout simplement pas digne du Radin's. Il décida de faire ses besoins uniquement à l'entreprise, économisant ainsi le papier ET l'eau. Malheureusement, ne pouvant déféquer autant que besoin et notamment la nuit, il contracta après une soirée un peu excessive dans un restaurant mexicain une occlusion intestinale qui le foudroya.

Mojo se demanda comment avoir de la nourriture à vie. Il créa donc des utilisateurs factices groupon sur Internet et se fit livrer une commande géante de 60 tonnes de légumes. Hélas, ooshop vint le livrer de nuit en déversant les 60 tonnes de navets et de choux fleurs par les fenêtres et la cheminée. Mojo, Bad Mojo, finit en purée de légumes comme un brocoli sanglant.

Telle est la dure loi du monde impitoyable des bons plans. A trop vouloir économiser, on y laisse parfois SA VIE.

1 commentaire:

Merci de lire mon blog