mercredi 30 novembre 2011

Les films en 3D doivent disparaître

J'ai écrit le mail suivant aux directions du marketing d'UGC, Gaumont, MK2...etc...parce que y en a marre.

Madame, Monsieur

Je ne veux pas être de ces rabats-joie qui conspuent la nouveauté.

Et j'ai accueilli le cinéma en 3D les bras (et les yeux) ouverts. Franchement, c'était un peu décevant au début, le relief était plus en filigrane que frappant, mais ce n'était que le début. Il faut juger sur le potentiel, pas vrai ?

Force est de constater que le cinéma 3D est aujourd'hui un échec et qu'il serait bon que les producteurs comme les distributeurs aient le bon sens de revenir en arrière.

Voici les problèmes du cinéma en 3D :

- La valeur ajoutée est très faible. Des films majoritairement composés d'effets spéciaux comme Tintin ou Tron Evolution l'exploitent de manière anecdotique. Demandez à dix personnes autour de vous quelle scène marquante de la 3D ils ont retenu. A la rigueur il vous parleront de la pub oasis avant le film.

- Les lunettes sont gênantes et encombrantes. Elles sont lourdes. Vous avez déjà testé les lunettes du MK2 ? Elles sont mastoc et appuient sur le nez, elles font mal. Vous sortez du film vous avez MAL.

- Les lunettes restreignent le champ de vision. Et je le sais, je porte moi même des lunettes de vue depuis que j'ai 10 ans. C'est une situation paradoxale révoltante, quand même ! Aller au cinéma pour avoir son champ de vision restreint !

- Et ceux qui ont déjà des lunettes de vue ? Ils mettent les lunettes 3D par dessus ? Et bien sûr c'est tout à fait naturel, agréable, confortable, cela ne gêne aucunement l'expérience de vision. Et bien c'est FAUX. C'est INSUPPORTABLE.

- Les lunettes ne SONT PAS HYGIÉNIQUES. Certains cinémas utilisent les lunettes réutilisables. Cela veut dire qu'un mec qui s'est pas lavé depuis 15 jours, plein de poux, les doigts graisseux, a mis ces lunettes, et vous voulez que je les porte ? SOYEZ SÉRIEUX. Vous distribuez des lingettes pour nettoyer les lunettes, j'en suis fort aise, et pourquoi pas un petit aspirateur pour nettoyer son siège ?

- Les lunettes parfois NE MARCHENT PAS. A ma dernière séance, deux personnes dans la salle se sont levées pour changer de lunettes. Ce à quoi on leur a d'abord répondu : "non laissez vos yeux vous habituer" et puis après ils ont eu droit à un changement. Et bien sûr le test 3D au goût douteux précédent le film passe 10 secondes avant le film, comme cela on a bien le temps d'écouter le discours de la personne qui s'occupe des lunettes et qui vous explique que vos yeux ont qu'à s'habituer.

- Le cinéma en 3D, ça tire les yeux. Votre vision change, durant 2 heures, 2h 30. Vous êtes sûrs que c'est sans danger ? Moi je vois comment cela me tire avant et après, et je suis certain que ce n'est pas indolore.

- Le cinéma en 3D bénéficie d'un "faux" succès. Ben oui, quand vous mettez les blockbusters aux horaires "prime time" de fréquentation en semaine et au week end, et ce dans les meilleures salles on a pas vraiment le choix de se taper votre 3D. Mais si on avait le choix, choisirait-on vraiment la 3D ?

- IL FAUT PAYER EN PLUS. J'ai une super carte illimitée. Les mains dans les poches, je peux aller au ciné quand je veux. A part qu'à cause des lunettes faut que je paye un supplément. 1€ parfois 2 €. En gros je paye pour du ciné illimité sauf que je paye à chaque fois. JE ME FAIS BIEN AVOIR. MERCI.

- Comme les cartes "illimitées" sont soumises à un supplément, il faut FAIRE LA QUEUE (vous savez votre petit clip "faire la queue" "attendre" "angoisse" que vous mettez au début de vos films, et bien je le revis grâce à la 3D) pour payer sa place. Il faut ensuite ATTENDRE PLUS DE TEMPS pour entrer dans la salle, car il faut bien que l'on vous distribue une à une les paires de lunettes et les lingettes éventuellement. Et il faut aussi gendarmer la sortie au cas où on aurait envie de partir chez soi avec des lunettes de 2 tonnes.

La 3D n'a aucun succès en l'état actuel des technologies. Allez un samedi après midi à la Fnac Chatelet au rayon des TV 3D. Personne ne les teste. Personne ne veut mettre par curiosité ou plaisir ces lunettes 3D de 2 tonnes.

Le courage, c'est parfois reconnaître que l'on s'est égaré.

Rendez moi mes séances de ciné. Je me suis mis aux DVD, et c'est vraiment cher.

3 commentaires:

  1. Je suis bien sur 100% d'accord.

    Il y a même quelques arguments en plus contre la 3D :

    1 : La qualité de l'image est moindre. C'est un poil trop technique pour moi mais en gros, les contrastes ne peuvent pas être aussi forts dans un film 3D que dans un film normal. Les noirs sont moins profonds et les blancs moins éclatants.

    2 : Il y a aussi tout un tas de techniques cinématographiques pour guider le regard du spectateur qui ne peuvent être réalisée en 3D, encore une fois c'est un peu trop technique pour moi, mais lors de certains mouvements de caméra en 3D, l'oeil du spectateur pourrait se perdre. (a ce sujet je suis un peu curieux de ce que donnait Tintin et ses mouvements de caméra constants dans sa version 3D, mais j'ai été le voir en 2D par principe).

    3 : Les borgnes sont exclus des salles de cinéma.

    Heureusement il reste en général la possibilité de voir les films en 2D si on aime bien les séances du matin/début d'après midi. C'est ce que je fais la plupart du temps, et je remarque que ce projections en 2D sont très populaires.

    Le truc qui m'mebête c'est que des cinéastes talentueux comme Peter Jackson, les frères Wachowski ou Werner Herzog se mettent à réaliser des films en 3D, pensés pour la 3D, et je ne sais pas si je voudrais "respecter leur vision" ou continuer mon boycott..

    RépondreSupprimer
  2. Un autre point qui n'est pas soulevé c'est l'influence néfaste que la 3D a sur la photographie. Tout les films sont de fait très assombris et réduisent à néant le travail sur la lumière et le contraste.

    RépondreSupprimer
  3. En réaction à boumbox, j'aimerais ajouter à ces inconvénients, qui sont plus prononcés sur la technologie active (celle avec les lunettes lourdes qui ne marchent pas mais qu'on aurait envie de voler), le problème de la technologie passive, avec ses lunettes réutilisables (quelques semaines seulement) : elles nécessitent un écran métallisé qui bousille les couleurs, restreint l'angle de vue (il parait que plus ont est assis loin du centre de la salle, plus c'est dégeux, j'ai la chance de ne pas avoir eu à essayer), et j'ajoute à titre personnel que ça créé un point chaud au centre de l'écran (quand on est centré dans la salle), un point très lumineux qui reflète toute la puissance du projecteur et qui attire l'œil.
    Et ce pour toutes les séances, même 2D. Surtout 2D.



    Par contre, je ne suis pas d'accord avec l'auteur de cet article sur un point : en citant la pub Oasis, l'auteur oublie un peu trop rapidement la pub Haribo, qui ne passe plus mais marquait plus encore les esprits quand elles passaient toutes les deux. Je trouve un peu limite de se considérer comme quelqu'un qui aime le Cinéma, suffisamment pour oser le critiquer et exiger une qualité d'image et un confort suffisants ; mais d'oublier cette Œuvre dans sa filmographie.

    Pardon. Pour répondre plus sérieusement à la question, la seule scène marquante que j'ai vu en 3D, c'est dans Avatar quand le héros ouvre la porte d'un placard et découvre une photo collée à l'intérieur : y'a un gros effet de profondeur c'est rigolo. Comme une pub Haribo.

    Sinon tout de même Raiponce est le seul film ou j'ai aimé la 3D. On l'a voyait souvent et elle était bien profonde. Et elle améliorait certaines scènes. Avatar ne m'a pas procuré ce sentiment. Et j'ai vu Raiponce 2 fois, 3D, puis 2D, c'est vraiment le seul où je trouve la 3D utile.

    RépondreSupprimer

Merci de lire mon blog