jeudi 9 août 2012

Laporte, Delarue, Zemmour : dans les arcanes de l'argot des fanas de jeu vidéo

Si des communautés de niche, spécialisées, survivent en dépit du temps et des distances sur internet, créant comme des naufragés coupés de la civilisation leurs propres idiomes, il en est peu d'aussi dynamiques, passionnantes et excitantes en termes de perspectives économiques que les communautés liées au jeu vidéo.

En excluant les termes techniques propre au domaine il s'est créé un lexique mais surtout une forme grammaticale unique et riche de sens, mettant en abyme la notion de jeu, que nous allons explorer dans cet article.

J'aime l'écriture qui sait m'étonner et m'épater, et j'ai découvert des choses si amusantes sur le plan de la forme que je viens les partager avec vous. J'espère que vous allez découvrir un nouveau monde de langage fleuri et efficace, et que cela va vous amuser !

Introduction à l'art de la guerre

Parle-t-on de jeu vidéo dans un forum de jeux vidéo ? Et bien pas vraiment. C'est un peu comme quand Lyon rencontre St Etienne au football : les supporters sont là pour bâtir une aventure ou une légende, pour s'étriper par idéologie, mais pas vraiment pour "simplement" voir un match de football.

Chacun vient avec son drapeau, pour gagner, en dépit des faits, dusse-t-il employer tous les moyens, au rang desquels on peut compter la mauvaise foi ou le déni. Le but est en fait d'exister.

Les éléments que vous trouverez ici sont inspirés des forums Gamekult, Jeuxvideo et Gamerama.

Les forces en présence

Les participants se désignent principalement par les machines dont ils disposent, ou, de façon plus générale, celles qu'ils préfèrent. Cependant ce terme est inexact, car ils sont plutôt désignés par les autres. On ne se revendique pas, on est étiqueté. Ainsi, les termes désignant les forces en présence sont constamment des péjoratifs, mais ceux qui les portent le font avec fierté.

Pour illustrer par une anecdote, la PSP Vita a rapidement obtenu le sobriquet de Bida devant ses performances économiques décevantes (et une console qui ne se vend pas bien, et bien cela veut dire moins de jeu...etc...). Mais si vous parlez sur un tel forum de votre achat d'une PSP Vita, vous l'appelerez vous aussi sous son péjoratif Bida.

Les utilisateurs de Sony Playstation (3) sont nommés des Sonyais, de Microsoft Xbox (360) des bouzeux ou des bouzitrons (suivant l'équilibre de la phrase), et les adeptes de Nintendo des Nintendo-sexuels, largement désignés sous le nom de NSex.



Ces désignations ne sont pas attribuées sans raison. Le niais que l'on retrouve dans Sonyais trouve son origine dans le slogan du produit Playstation 3 : Believe. Et croire, c'est bon pour les niais. De même, le "bouzeux, bouzitron" évoque un engin (le suffixe -tron) peu fiable (la bouse, la boue, l'encrassement...), qui reflète les déboires techniques notoires de la machine de Microsoft. Enfin, l'engouement monolithique des utilisateurs Nintendo pour des licences continuement exploitées jusqu'à l'usure a été perçu par les autres joueurs comme une obsession de nature sexuelle qui se répercute dans le surnom.



Les utilisateurs de PC sont désignés comme des PCdeg, deg pour dégouté (le suffixe -deg est utilisé en langage courant : je suis deg). Pourquoi dégoûté ? Et bien parce qu'avec le temps, les grandes licences sont de plus en plus sorties non seulement en avance sur le marché des consoles, mais qu'en plus certaines (Red Dead Redemption par exemple) ne sortent que sur les consoles. S'il est concevable qu'un jeu Playstation 3 ne sorte pas sur Xbox 360 pour raison d'accords économiques et de faisabilité technique, qu'un jeu sorti sur Xbox 360 ne sorte pas sur PC - une machine à l'architecture similaire et plus puissante - est perçue comme une décision arbitraire - parfois expliquée par le piratage. Cet arbitraire explique le dégoût.



A noter que le suffixe -deg est utilisé pour généraliser certains cas. Vous pouvez, dans le langage courant, ajouter le suffixe -deg à un mot pour ainsi résumer de façon concise une situation. Vous pouvez ainsi être Blackberrydeg, Firefoxdeg, Renaultdeg...the sky is the limit.

Sur un plan de construction étymologique, ce suffixe est intéressant. En anglais, lorsque l'on designe un peuple, nous avons soit des dénominations à  la construction unique : French, Dutch, Germans, et (entre autres) des peuples désignés par le suffixe -ese : chinese, gabonese, japanese, nepalese...le suffise -ese étant aussi utilisé pour désigner un parler obscur (le diplomatese étant le jargon des diplomates par exemple, on pourrait imaginer le twitterese...). On imagine sans mal le lien qu'il y a entre chinese et un parler obscur pour un occidental, mais cet emploi d'un suffixe "généralisant" démontre, dans le cas de nos PCdegs, qu'ils sont en quelque sorte ostracisés pour nos acteurs de la scène du jeu vidéo.

Il y a un suffixe péjoratif encore plus fort dans le cas des adeptes des produits Apple : les Macfags. Fag, dans son sens moderne signifie en anglais homosexuel (et avant cela une personne qui vous casse les pieds). Si le terme est abondamment utilisé hors des forums JV, il a bien pris ! Les Macfags ont donc la dimension sexuelle des Nsex tout en subissant l'ostracisme des PCdegs : isolés dans leur petit marché de niche, ils en sont néanmoins tout à fait satisfaits. Vous pouvez tout comme le suffixe deg construire à l'envie des néologismes avec le mot fag. Si vous êtes un TF1fag, vous regardez TF1 en dépit de programmes de qualité autre part, mais vous aimez ça !



Si le terme MacFag a du sa survivance à sa sonorité particulière, le mot Fag prend le pas, par sa similarité et son contenu agressif bien plus fort dans un monde où tout est désigné péjorativement, sur les termes fan (très vieillot) et fanboy (assez connoté années 2000).

Enfin certaines personnes se revendiquent d'enseignes qui ne sont plus ou presque plus actives sur le marché. C'est le cas des Segadead - le suffixe -dead exprimant la mince actualité de leur blason.

D'une façon générale, ceux qui ne sont pas de votre chapelle sont désignés sous le terme de "mougeon", mot valise réunissant pigeon et mouton - et tiré d'une culture populaire qui n'est pas celle des jeux vidéo. Mais ce n'est pas très surprenant : les nerds conquièrent leur territoire en vous prouvant qu'ils en savent plus que vous.

Les armes et les batailles

Sur un forum, le coup d'éclat se fait par positionnement et non par argumentation.

Argumenter est inutile de fait car tous les acteurs en présence sont sensés par une sorte de code d'honneur tacite être au même niveau d'information et avoir établi toutes les analyses possibles. Argumenter est donc faire preuve d'inexpérience dans la joute verbale : c'est une attitude déshonorante.

La structure d'un échange sur un forum est donc la suivante :

- Constat factuel (sourcé) bref
- Réactions (éventuellement adjointes d'autres constats sourcés)

Déjà, on se tire hors de la maladie française qui consiste à tout critiquer et développer jusqu'à la nausée dont cet article en est un symptôme.

Si les réponses d'une phrase ou deux peuvent suffire, la structure grammaticale des réactions 'idéales" est la suivante :

X (où X est un adjectif)
exemple : triste

ou

Ce(tte) X (où X est un mot)
exemple : cette sueur

ou

Le X qui Y (X un mot et Y un verbe).
exemple : le bouzeux qui controle



Pour reprendre le problème de l'argumentation, voici ce qui arrivera certainement.

Contributeur nouveau : "Je vous trouve très durs avec Zelda TP, c'est un jeu d'excellente qualité d'ailleurs voici des arguments [...]"

Réponse 1 : Ce pavé
Réponse 2 : Ce Nsex en sueur
Réponse 3 : ouin ouin Zelda
Réponse 4 : triste

Tous les textes de plus de 3 lignes sont désignés par le mot pavé.

Ne voyez aucune condescendance de ma part dans ce constat. J'écris sur divers supports internet et capter l'attention requiert d'écrire effectivement des paragraphes de '"quelques lignes" (moins de 5) lisiblement séparés avec les idées principales.

Il est important lorsque l'on poste d'utiliser un maximum de dépréciateurs et dans la forme et le fond, afin de priver les posts qui suivront de leurs armes. Le travestissement de licences : Halo -> Halol / Mass Effect -> Mass Defect est d'un usage courant, même auprès de leurs premiers défenseurs.



Quelques expressions typiques :

Tiep

tiep = pitié en verlan. Lorsque quelqu'un évoque la tiepance, il explique à quel point une situation suggère la pitié. Exemple : Les Segadead et le remake de Shenmue, cette tiepance permanente.

L'utilisation du suffixe -ance qui vient tout droit d'un français ancien raffiné est une construction typique de l'internet "intellectualisé". Aux temps glorieux d'Usenet (1997 - 2002), on parlait également de "goretquotage" en faisant coexister dans le mot valise le mot "goret" qui fleurait bon le moyen âge et le neologisme "quotage", le tout pour désigner une façon incorrecte de citer.

D'une façon générale, dans ses interventions très sèches mais qualitatives, le champ lexical du contributeur est soutenu. (Ex : Succulent. )



Indécent / Indécence.

L'indécence est un péché capital du contributeur, c'est en quelque sorte une hubris moderne. Commenter "Indécent." ou "Cette indécence" est une sanction très grave sur les forums.

Mais que cela signifie-t-il au fond ? En fait en toute chose le propos doit être juste et fair-play. L'indécence consiste à se complaire dans une situation favorable (de bonnes ventes d'un titre phare par exemple) pour faire valoir son camp. C'est un acte facile, donc condamné.

Une autre version de l'indécence, son coté "faible", est le déni.



Rage / No Rage / Rageux

La Rage, c'est l'envie, ou, à la rigueur, la jalousie. C'est un état de fait légitime dans le monde du JV, qui par sa fragmentation laisse toujours une portion du marché inaccessible. Susciter la rage est un objectif honorable, car la réaction d'un rageux permet de le décrédibiliser sans intervention directe. Parfois, lors d'une intervention, on ajoute en commentaire "No Rage" afin d'accentuer l'effet de celle-ci.

L'abus de cette expression l'a détourné de son usage primitif, il n'est pas rare qu'elle figure aujourd'hui à titre de simple ponctuation sémantique.



Enfin, Rageux est parfois employé par certains...journalistes sportifs.

Autofrag

Dans un jeu vidéo, c'est l'action de se tuer (par accident) soit même. Par extension, sur les forums, c'est l'action d'affirmer quelque chose qui au final dessert votre intention. Pour un effect maximum, l'utiliser dans sa forme la plus pure : autofrag

Headshot

Lorsqu'une contribution refute parfaitement celle d'un posteur antérieur, le headshot est approprié. "Tir dans la tête", fatal et dans la vraie vie, et dans les jeux vidéo !

Dans les cordes

Voici un des termes du lexique sportif pur (nous y reviendrons par la suite) bien utilisé, parfois même en titre de topic. Une preview annonce un killer-game ? Des charts sont très défavorables à une société ? Sonné, la victime est renvoyée dans les cordes.
A noter que cette expression est parfois utilisée par les rédacteurs d'articles de Gamekult !



Se palucher (sur les charts par exemple)

Se masturber par facilité. Mais les commentateurs des forums JV qui évitent la grossièreté trop directe utiliser ce substitut argot de bon aloi est bien vu.



Damage Control

Le Damage Control est le fait de nuancer ou de rendre plus faible l'impact d'une actualité ou d'un fait. Dans sa version "noble" il est utilisé en anticipation.



Sketch 24/7

Certains contributeurs développent des manies obsessionnelles qui flirtent avec le caricatural. Cette constance dans les affirmations, parfois en dépit de la réalité (on parle alors de déni) créée une personnalité cocasse sur les forums. On parle alors de Sketch 24/7, dans la grande pantomime méta du genre.

Utilisation : Sketch 24/7

(Sous entendu, le contributeur est un comique qui fait un numéro non stop).

Dans le cas des Sketch 24/7, il est utile de se demander si le contributeur est en Full First Degree (FFD), c'est à dire joue-t-il un rôle ou s'exprime-t-il avec sincérité.



Sueur

La sueur, mis en emphase dans ce monde JV finalement proche de la culture populaire de l'anime et du manga, est le signe de la panique chez un acteur du JV / contributeur. Ainsi, un Sonyais en sueur (par exemple) sera tenté de faire du damage control.



Triste

Les participants des forums de JV ne sont jamais "tristes". Ils sont froids et joueurs. Pourtant le mot triste est très utilisé, mais jamais au premier degré. L'usage parfait veut qu'on ne l'utilise toujours sur une forme de phrase nominale avec un seul mot : triste (sans ponctuation).

Triste est une variation de la sueur, du headshot ou dans les cordes, simplement l'adversaire est tellement à terre dans l'esprit du contributeur que la bataille est selon lui terminée. Generalement le "triste" est groupé : plusieurs personnes qui appuient le triste sur des posts d'affilée.

Feat

"Avec", reprenant le terme marketing feature souvent employé pour promouvoir les jeux. Cependant un feat, tout comme les featurings dans les clips de musique pop sont anecdotiques. On retrouve ici un sens ironique fort que l'on a dans le triste. Si on vous parle d'un "jeu FPS feat intelligence artificielle augmentée", le contributeur veut en fait dire "jeu FPS avec de l'intelligence artificielle augmentée, mais c'est bidon et ce n'est pas cela qui va faire que le jeu sera bien".

Précobander / Day 0

Précobander est l'acte impulsif (suggéré par la sexualisation du suffixe bander) de precommander un jeu, si possible afin de l'avoir "Day 0" ou "Day 1" (sur Paris, la meilleure façon de l'avoir avant, c'est encore de l'acheter en magasin !). Si Day 0 peut sembler plus proche en temps que Day 1, ce dernier est privilégié ; ce qui est intéressant car cela indique que les utilisateurs prononcent les mots plutôt que ne les écrivent : on est dans un café à discuter et non pas dans un récit, et privilégient donc les mots courts ("one" plus court que "zero").

A noter qu'il existe deux nuances amusantes à Day 1 : Day 1 dans mon slip, qui insiste sur la dimension sexuelle positive de l'acte, et Day 1 dans mon fion, qui insiste toujours sur la dimension sexuelle mais cette fois ci suggère une relation anale supposément déplaisante, autrement dit : j'ai eu un coup de coeur pour ce jeu que je précommande, mais je reste lucide sur le fait qu'il ne sera pas très bien.



Fix

"Fix" qui est issu comme certains des éléments de cette page des forums très dynamiques anglo-saxons, constitue le fait de citer la phrase d'un contributeur, puis d'en modifier, dans le corps de la citation, des éléments. Si vous êtes particulièrement raffiné, vous pouvez préciser l'intention de votre fix : Fix objectif, Fix léger...



Des visages familiers

Dans cette volonté de nuance et de concision à l'extrême, les émoticônes généralistes sont assez faibles pour porter les subtilités du sens.

Il s'est donc créé un usage généraliste d'émoticônes personnalisées dont une fois de plus le sens est mis en abyme : ce n'est pas simplement l'expression qu'elle porte, mais aussi l'univers, la personnalité de l'individu représenté qui intervient dans le débat.


L'exaltation de Clooney


La sueur d'un ours pas toujours bien intentionné


Le LOL qui don't care venu du monde des memes


La Moue de Laporte > La Moue Obama


Delarue étonné


Delarue qui fait ouille


Les larmes ridicules


Le nous n'avons pas les mêmes valeurs


Le rire de Zemmour l'indigné




Au service du sport

A travers les escarmouches pas vraiment méchantes qui s'y déroulent, on peut noter la fébrilité et les enjeux propres à tout spectateur sportif.

Dans le vocabulaire (dans les cordes, headshot, charts...) et dans l'utilisation des démonstratifs : les commentateurs sportifs ne sont-ils pas ceux qui en premier ont lancé la mode de la phrase nominale du "Ce ...X ?" (Ce joueur incroyable, Cette action de jeu incroyable !).

Aujourd'hui l'E-sport existe : avec un million de dollars de prime pour le tournoi de Call of Duty, il est plus rentable d'être un joueur de FPS que, disons, être un cycliste pour espérer gagner le Tour de France.

Cependant, et en dépit de talents nombreux de haut niveau, le business de la retransmission sportive E-sport n'a pas encore pris en France. Parce que c'est très technique et beaucoup trop rapide, mais peut-être parce que le monde professionnel n'a pas encore su avoir un discours détaché du commentaire sportif classique et surtout complice, non pas dans ses termes techniques, mais au contraire, dans ses expressions courantes, dans son rythme, dans sa construction de phrase, dans son parti pris parfois borné, d'un public qui n'attend que cela.

26 commentaires:

  1. HIHIHI.

    Je reconnais bien là mes camarades des forums GK.

    Sachant que je me considère aisément comme un Segasex (je joue à TOUS les Sonics), qu'à une époque on traitait les fans de Sony de Lamas (dérivé des moutons, mais qui crachent, donc pires).

    Et j'essaie encore de faire adopter le verbe "précobandé" à mes amis. :3

    RépondreSupprimer
  2. Super article.
    Je confirme ta conclusion, j'étais invité au Stunfest 2012, et en tant que profane, j'avais envie de kiffer les matchs commentés, mais non seulement je ne comprenais rien aux termes techniques et en plus même les blagues étaient verrouillées par des références trop pointues. Franchement dommage, ou plutôt...


    triste

    RépondreSupprimer
  3. Merci FibreTigre pour cet article montrant bien la stupidité des utilisateurs de ces forums.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis tu dis ça car tu te fais rouler dessus sur ces forums donc tu viens cracher ta haine ici. Si c'est pas malheureux :/

      Supprimer
    2. Non, j'y ai été et j'ai intégré une de ces communautés (forum trackmania officiel) et y ait participé quotidiennement pendant plus de 4 ans. Je me suis rendu compte de la bêtise de ces forums après plusieurs années.
      Le passe important dans l'article de FibreTigre est celui qui souligne le ridicule de l'argumentation dans l'image des forumeurs. J'ai voulu soulever une injustice à travers une argumentation de 3 pages un jour, on m'a répondu en dérivant avec 3 lignes. Certains qui m'approuvaient avaient même honte de se manifester, par peur d'être ridicule envers les autres. Je n'ai aucune haine contre eux, je suis empathique envers leur stupidité ahaha.
      Ca a beau être du second degré sympathique, ce n'est pas pour autant qu'ils savent s'orienter vers du premier degré.

      Supprimer
  4. Article très intéressant.

    Je traîne pas mal sur les sites de jeux vidéo, mais je n'ai jamais vraiment fait attention aux commentaires ou forums, et à leur langage différent.

    C'est toujours étonnant de voir comment un groupe, plus ou moins grand, adopte des codes, des expressions ou des références pour se démarquer des "autres" et ne pas être "mainstream". Toujours avec cette idée de réinventer les règles existantes, d'être plus "libre". Et finalement, ces communautés deviennent des références et répondent à des règles certes différentes, mais des règles tout de même.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo pour l'article, drôle et pertinent. Succulent.

    RépondreSupprimer
  6. Etes vous au courant que la plupart des message sont a prendre au second degré ?

    RépondreSupprimer
  7. On dit pas PSP Vita, vu que ce sont deux portables différentes.
    La PSP (PlayStation Portable) et PSV (PlayStation Vita).

    Sinon très bon article, j'ai reconnu certaines expressions déjà croisées sur gk :)

    RépondreSupprimer
  8. ce pavé tiépi tiépos de deg premier degré.
    triste
    :zemmour:

    RépondreSupprimer
  9. Cette sueur, ce stress, ce pavé :laporte:
    Turbodég'

    RépondreSupprimer
  10. Tous ces anonymes. A moins qu'ils ne soient qu'un...

    RépondreSupprimer
  11. Manque le tl,dr

    Too long, didn't read que j'ai mis un moment à comprendre haha.

    RépondreSupprimer
  12. Le 15-18 plante son drapeau :noel:

    RépondreSupprimer
  13. Article sympa ! Même s'il y a des ptites fautes par ci par là, comme par exemple Précobander, quasi-certain que le "bander" vient à l'origine des "yeux bandés" (je craque les yeux bandés/je bande les yeux craqués). Ou encore la Rage, qui veut simplement dire... la rage. L'énervement la bave aux lèvres, quoi. Segadead : jeu de mot sur dead/mort et deg.

    Tout un art (de débiles ! on est d'accord :p)

    RépondreSupprimer
  14. J'espère que ce matin vous n'êtes pas trop The Last Deguardian

    RépondreSupprimer
  15. il existe une variante n°5 :

    "légérement + pseudo modifié ou suivi de deg"
    exemple : légèrement FibreDeg ou légèrement DegreTigre

    RépondreSupprimer
  16. "dont cet article en est un symptôme" -> "dont cet article est un symptôme"

    "Mais les commentateurs des forums JV qui évitent la grossièreté trop directe utiliser ce substitut argot de bon aloi est bien vu." -> "Mais chez les commentateurs des forums JV qui évitent la grossièreté trop directe, utiliser ce substitut argot de bon aloi est bien vu."

    fix

    RépondreSupprimer
  17. Je constate que les multi de le_centre viennent spammer en anonyme.

    Article inutile, explication : GG est une communauté qui se cache derrière un "second degré" pour diffuser une idéologie d'extrême droite. He oui, la réalité est bien plus triste que l'apparence...

    RépondreSupprimer
  18. Désolé je ne peux pas les bannir ici...

    RépondreSupprimer
  19. Les nsex ces sous shemales de merde qui chialent H24, un peu de dignité putain

    RépondreSupprimer

Merci de lire mon blog