samedi 22 septembre 2012

Mini-jeux de société "Espions" pour mariages et enterrement de vie de garçon / fille

Hello,

On m'a parfois demandé de fabriquer des petits jeux pour animer les mariages et les enterrements de vie de garçon / fille...enfin bon, c'était à l'époque où les gens de mon âge se mariaient, maintenant ils ont des enfants de 6 ans.

En voici deux petits aux mécanismes simples qui permettent à l'assistance de mieux connaître les mariés.

Je ne fournis pas de matériel prêt à imprimer parce que j'ai fait des choses dont j'ai un peu honte mais avec suffisamment de créativité et de doigté vous pourrez fabriquer de super petits bouts de papier.

Avec un peu de chance, cela vous fera échapper aux enterrement de vie de garçon / filles où les concernés sont habillés de façon ridicule, ambiance bizutage (et de mauvais goût...)

Le nom du jeu : "Le jeu des Espions".

Pour les enterrements de vie de garçon / de fille

On suppose que l'évènement a lieu lors d'un week-end prolongé ou d'une soirée.

L'organisateur distribue à tous sauf au futur marié/e un petit papier sur lequel est inscrit sur le recto une information à obtenir du marié ou une action à lui faire faire. Par exemple :

- savoir à quel moment ils se sont rencontrés pour la première fois
- lui emprunter les clefs de sa voiture
- etc...

Evidemment, pour ce type de soirée, vous aurez la finesse de juger si vous pouvez rendre les informations ou les actions plus salaces...et si cela s'éternise, donner plusieurs missions à une personne (avec un système de points croissant, par exemple 1 point pour la mission 1, 2 points pour la 2...etc...)

Ces informations sont à obtenir le plus discrètement possible.

Si possible, le futur marié/e n'est pas au courant. Dans ce cas, en fin d'évènement, on lui révèle le jeu qui s'est déroulé et s'il peut deviner quelle était la mission de chacun. S'il devine correctement la mission d'une personne, alors celui-ci ne marque pas de point.

C'est la meilleure situation car parfois les demandes étranges, à brûle pourpoint de joueurs maladroits contribuent à donner une ambiance bizarroïde aux enterrements de vie de garçon/fille !

Si le marié est au courant, il peut jouer aussi. Dans ce cas on lui dit qu'il a le droit de mentir aux questions qu'on lui pose, et lorsque les joueurs font leur rapport de mission à l'arbitre, ils doivent préciser si selon eux le marié a menti. Les points vont à celui qui a su tromper l'autre !

Pour les mariages

C'est une variation du même jeu, plus light et plus fun.

Les missions proposées sont plus légères pour ne pas plomber l'ambiance et ne pas stresser davantage les mariés en ce jour. Les mariés ne seront pas sollicités, c'est donc un jeu concernant les mariés mais ne faisant pas appel à eux.

On sépare les filles des garçons, les premières étant du coté de la mariée donc espionnant le marié et les second du camp du marié. Les questions sont symétriques, ainsi il faut préparer pour les filles et les garçons les mêmes questions. Les questions sont les plus simples possibles : couleur préférée, film préféré...etc...

Le twist c'est que dans chaque camp il y a un faux espion, c'est à dire qu'il y a un garçon qui va poser cette question non pas à la mariée mais au marié, et qu'il y a une fille qui va poser cette question à la mariée et non pas au marié. Ce faux espion est recherché par les joueurs et est dénoncé à l'organisateur dès qu'il y a soupçon. Chacun a le droit de tenter de dénoncer 1 seule personne.

Le décompte des points se fait ainsi, N étant le nombre de questions prévues :

- 1 point par information récupérée (et vérifiée...)
- N/3 points en moins si le faux espion a été réperé par le camp adverse.
- N/3 points si le faux espions a néanmoins réussi sa mission avant d'être repéré.

Voilà, cela semble un peu compliqué, mais quand on aime les jeux de société...


1 commentaire:

  1. Ca me fait penser à un truc que j'avais eu en séminaire d'entreprise. Il s'agissait de devoir présenter quelqu'un d'autre, désigné au hasard, et donc qu'on ne connait généralement pas beaucoup.

    Sauf qu'en plus, chaque personne avait une identité à la con, genre Grand Schtroumpf, qu'il fallait intégrer à la description.

    On est plus dans le jeu, on ne compte pas de points, etc ... Par contre, une bonne animation qui imposait de manière ludique à tout le monde de se poser des questions ...

    RépondreSupprimer

Merci de lire mon blog