dimanche 21 avril 2013

Studio404 #7 : Communication & Soirée 404

Le Studio404 #7 est sorti, compilant notamment les contributions des auditeurs lors de la soirée 404, avec une censure de bon aloi "pour être en règle avec la loi".

Nous avons comme traditionnellement mangé au même restaurant après l'enregistrement et procédé à la photo d'usage (trouvez moi !) :


Le podcast est ici :




Je vous transmets également l'intégralité de ma chronique ainsi que quelques liens pour voir plus loin. Nous ne le disons pas assez, mais Lâm propose le thème, nous aide à affiner nos chroniques et les relit ensuite en les annotant pour donner plus du punch.


La communication par le clic

Amazon avait un grand rêve : qu’on puisse acheter n’importe quoi en un seul clic.

10 ans plus tard, l’internet va plus loin : on peut aimer, se hair, approuver, être choqué, et tisser des liens sans un seul mot, juste avec un clic. Des projets d’une vie se font sur des clics ! Et puis, dans notre ère de flux et de manque de temps permanent, quoi de plus court qu’un clic ?

D’abord il y a le “J’aime” de FB (2.7 milliards par jour), le petit pouce en l’air qu’on voit dans les publicités, le +1 de Google Plus ou la petite étoile de Twitter pour “favoriter” un tweet. 

Il y a une véritable évolution du concept de la communication par le clic, avec des sites comme Buzzfeed, qui présentent des reportages style “les 10 chats les plus mignons” va plus loin et propose toute une déclinaison d’émotions cliquables comme “Oh my god”, “oh c’est mignon”, “je déteste !”.

Suivant le contexte, le très flou “like” permet d’être une tentative de drague, une insulte ironique, l’approbation d’un style de vie...preuve que l’on peut faire passer des idées complexes en un seul clic.

Ce n’est pas un phénomène anodin. D’une part, un commentaire FB a toujours plus de “J’aime” que de commentaires, parce que c’est plus simple, cela permet de dire “je t’ai bien lu mon pote”. Et donc de faire du networking - “garder le contact” implicitement sans trop se fatiguer.

Nous savons déjà grâce à Melissa que liker des photos instagram anciennes permet de se faire remarquer dans des plans drague...

En fait, ces “clics” sont devenus tellement importants, et plus importants qu’une appréciation formulée par des mots, que leur sens initial en a été subverti. Les gens se sont appropriés cet outil pour enrichir leur palette de subtilités dans leur communication.

Non seulement un dessin vaut mieux qu’un long discours, donc qu’un clic vaut mieux qu’un “j’aime bien ca” mais que le sens du clic ne peut plus être aujourd’hui défini par des mots, il a un sens intime propre à chacun des utilisateurs.

Quand vous “likez” une page fan de FB, vous dites pas seulement “j’aime”. Vous dites, par exemple, aux producteurs d’un artiste qu’il est bankable. Vous dites à un jeu vidéo ou un film qui va sortir comment ajuster sa campagne marketing. Par ailleurs, vous communiquez votre acte à vos amis / followers puisque tout est public, donc d’une part vous communiquez sur votre identité, mais aussi sur celle de ce que vous likez.

Encore plus fort, le like devient (hélas) un acte politique. “Tu es contre l’homophobie ? Like cette photo ! Tu es homo, partage !” (c’est le slacktivism, l’activisme de la faineantise).

En conclusion, il ne vous reste qu’une seule chose à faire, c’est de devenir fan de la page Studio404 et de liker tous nos posts !

Sources et Chiffres :

Cet article de Télérama donne 16 sens possibles au Like de Facebook.
http://www.telerama.fr/medias/de-quoi-le-bouton-like-de-facebook-est-il-le-nom,87567.php

Un article expliquant qu’on se definit sur Twitter par ses favorites
http://www.problogger.net/archives/2011/04/10/3-ways-to-use-twitter-favorites/

En date du 22/12/12 Gizmodo publie une étude dans laquelle il donne :
- 2.7 milliards de likes par jour.
- 2.5 partages par jour

Des gens utilisent le favorite de Twitter pour des choses bizarres, genre intégrer une signature dans un mail :
http://www.socialmediaexaminer.com/5-creative-ways-to-use-your-twitter-favorites/








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de lire mon blog