mercredi 12 juin 2013

Nombres Premiers SAS : une nouvelle avec des entreprises, des règlements de comptes et un tout petit peu de maths !

“Le monde de l’informatique régule nos vies. Ils sont immenses, ces colosses qui soutiennent ce monde : Microsoft, Apple, Google, Oracle...et pourtant, ils ne seront rien face à la tempête qui se prépare. Face au précipice. Nous serons l’ombre titanesque qui se dresse dans leur dos et qui rendra ces géants ridicules.”

Bonjour,

J'ai le plaisir de partager avec vous une nouvelle intitulée "Nombres Premiers SAS" :

http://fibretigre.com/primes/

Pour ceux qui ne sont pas matheux, rassurez-vous, la nouvelle est racontée par les yeux d'un héros qui non seulement ne l'est pas non plus, mais en plus avoue être limité sur d'autres plans...

L'histoire en deux mots : les nombres premiers (des nombres divisibles par 1 et par eux-mêmes) sont précieux car constituent la base des cryptages, donc des transactions sécurisées par exemple.

Notre héros se lance dans le business de la recherche et de la revente de nombres premiers...va-t-il faire fortune ? Rien n'est simple, surtout quand les enjeux sont aussi grands...

Petite anecdote, le calcul de la décomposition des nombres de chapitre se fait avec un script maison à la volée, c'est pour cela qu'il présente des anomalies du type "divisible par 18" et non des facteurs premiers comme le voudrait un script plus rigoureux.

A noter que l'idée d'écrire sur les nombres premiers me titille depuis un moment...surtout depuis que Perelman a déclaré s'attaquer à la conjecture de Riemann, problème essentiel mathématique étroitement lié à la distribution des nombres premiers.

Plus concrètement, j'ai récemment offert un cadeau d'anniversaire à Aseyn (un album panini avec les équipes de foot 2012-2013) et sans emballage sous la main, j'ai découpé dans mes anciens tangentes magazines...et je suis retombé sur un article sur la conjecture de Riemann. J'ai été depuis obsédé par cette histoire et je n'ai pu m'en débarrasser qu'en l'écrivant.

J'espère qu'elle vous fera rire (surtout le cynisme et le langage fleuri du héros). Il y a pas mal de fiction dedans, mais il est intéressant, surtout dans un domaine aussi rigoureux que les maths, de faire se juxtaposer sans avertissement ce qui est vrai à ce qui est imaginé.

En l'écrivant, j'ai proposé une formulation lyrique de la synthèse des théorèmes d'incomplétude de Gödel :

"L'exploration du territoire mathématique est un acte de foi. "

Si vous ne devez pas lire la nouvelle, retenez au moins cette phrase, elle est valable en fait pour toute entreprise de la vie.


6 commentaires:

  1. Merci pour cette heure de plaisir!

    Cette nouvelle était absolument captivante.

    Bonne continuation!

    RépondreSupprimer
  2. Merci à vous pour votre lecture.

    FT

    RépondreSupprimer
  3. Quelle histoire ! Je n'ai pas pu en décrocher ! Les personnages sont trés forts, et le contexte, avec tous ces chiffres, est trés interessant ! Toujours au top, fibre tigre !

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de te le dire sur twitter, mais c'est un excellent script pour un bon film.

    A ta place je ferai un choix :
    - vendre le script
    ou
    - le produire à petit budget et te faire plaisir

    RépondreSupprimer
  5. +1 pour le script !

    Bravo et merci pour cette histoire très prenante !
    La fin de l’histoire, bien qu'intéressante m'a semblé un peu expédiée.

    RépondreSupprimer

Merci de lire mon blog