lundi 18 novembre 2013

Les rencontres vidéo ludiques sur la narration dans les JV en 3 citations

"Le récit dans le jeu vidéo, c'est ce qu'on emmène avec soi quand on éteint le jeu vidéo."
--- Olivier Henriot, responsable scénarios Ubisoft

"La narration est essentiellement l'imbrication du level design et du gameplay."
--- Etienne Perrin, développeur indépendant

"Le Game Design est le travestissement de l'illusion du choix."
--- Olivier Mauco - chercheur et game designer

C'était jeudi dernier, les intervenants étaient :


C'était pas forcément pointu (l'organisateur a pris soin de demander s'il y avait des gens qui ne jouaient pas aux jeux vidéo, et il y en avait !) mais il y avait du débat. 

Quantic Dream était absent, peut-être (théorie perso) un peu échaudé par la verdeur de certains commentaires sur le thread facebook annonçant l'évènement et pourtant aucun mal n'a été dit des jeux vidéo lourdement narratifs.

Des horreurs ont été prononcées, je vous les rapporte pour mémoire mais je ne dirai pas qui a dit quoi : "le point'n'click est mort" (encore ! déjà qu'on le disait en 1998, alors que c'est une typologie de jeu parmi les plus vendues encore), "non il n'y avait pas de scoring dans les point'n'click" ou encore le provoquant "Tetris n'est pas un jeu vidéo, juste un passe-temps." qui a fait se lever la salle.

Il y a eu pas mal d'aspects non abordés, mais ce n'était pas une conférence, le concept étant que 80% du temps soit constitué de questions/réponses avec le public.

Je le dis en deux mots, ils ont énormément tourné autour d'un sujet non abordé, qui est l'appropriation de l'histoire par le joueur, à savoir "la part obscure de l'imagination" comme disait Kubrick : on vous donne des bouts d'histoire à la Twin Peaks (ou à la Dark Souls...) et votre cerveau connecte les bouts comme il veut, créant une histoire avec votre assaisonnement mental perso.

Ils n'ont pas parlé directement de ce paradoxe des jeux qui suscitent le plus de fanfics sur le web, à savoir les tacticals à la X-com et non les jeux sur-scénarisés comme GTA / AC, ces jeux (les tacticals) où au final les joueurs se créent "leur" histoire. 

Pas de question de fond du style "Le récit peut-il être un gameplay ? Peut-il être une source de monétisation ? Le récit est-il forcément une entrave au gameplay ? "

En revanche, une très belle intervention qui ne manque pas de me faire réfléchir depuis : à savoir que les interfaces sont aujourd'hui normalisées (HUD de FPS) ou aseptisées (Skyrim...) alors qu'elles devraient raconter l'histoire. Pour cette petite chose, je ne regrette pas d'être venu !

Voici un enregistrement audio de la séance :



Il y a eu une digression intéressante et paradoxale, sur le thème de la violence dans le JV.

Olivier Henriot, que l'on devine fortement armé de statistiques, a expliqué que le joueur moyen était un "bisounours". Confronté au choix du meurtre gratuit, il ne passe pas à l'acte. Le mythe du joueur qui passe ses journées à écraser des gens dans GTA5 pour voir serait donc infondé.

Il fait allusion au témoignage d'un soldat allemand chargé de mitrailler les soldats lors du débarquement. En mitrailler à la pelle de loin était une chose facile, mais il est arrivé un moment où un soldat américain s'est approché du bunker et il a du prendre un fusil et le tuer de cette façon - ce simple meurtre l'a traumatisé toute sa vie. De même, dans GTA4, on tue les gens à la pelle, mais nous avons le choix deux fois dans le jeu de mettre une balle dans la tête d'une personne à genoux, qui se rend, et les gens, pour la plupart, ne le font pas.

Cette discussion sur la violence a provoqué un consensus sur la scène controversée de la torture dans GTA5. Alors qu'elle a été très moyennement appréciée par les joueurs de ma connaissance (ainsi que par moi-même), ces intervenants sur la narration du JV l'ont appréciée car son caractère insoutenable et obligatoire suscitait une émotion.

Comme je ne m'exprime plus trop souvent sur le sujet des jeux vidéo, j'en profite pour partager avec vous deux éléments enrichissants :

- Un long article sur l'Open World, sur RageMag : http://ragemag.fr/borner-open-world-notre-manifeste-reconstruire-espace-jeu-video-50424/

- Une conférence bien charpentée sur le Free to Play par J. Blow : http://www.youtube.com/watch?v=AxFzf6yIfcc

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de lire mon blog