lundi 27 mai 2013

Intervention dans StoryCode le 30/05 sur les jeux de rôle sur Forum + un cadeau

Bonjour à tous,

Le 30/05 (ce jeudi) j'aurai une petite intervention de 15 minutes dans StoryCode sur le thème des jeux de rôle par forum.

StoryCode est un rendez-vous régulier de conférences consacrées aux "nouvelles formes de narration" et composé de tout un tas de gars qui s'habillent très cool et adorent le mot transmedia.


Pour vous inscrire et voir un gros parler jeu de rôle (les gros parlent souvent de jeu de rôle, et plus encore, quand quelqu'un parle de jeu de rôle, il est presque toujours gros. La nouveauté ici est que le gros en question le fera devant d'autres personnes), c'est ici :

http://storycodeparis2.eventbrite.fr/

Bien entendu, je serai ravi de vous y voir, de vous rencontrer, et de répondre à vos questions. Ou vous taper dans la main. On pourra s'échanger des anecdotes sur la fois où votre paladin niveau 45 a tué un Balrog sur un bon coup de dés, et rire.

Si à la lecture de ce teasing de ouf malade vous n'êtes pas encore chaud bouillant pour venir, j'annonce d'ores et déjà que chacun des spectateurs recevra un petit et modeste cadeau fait de mes mains - et lié au monde du jeu de rôle - mais unique et propre à la conférence, donc presque un collector !

Un petit aperçu du cadeau :


Waou ! Voyez, non seulement la conf est gratuite, mais en plus vous repartez avec un goodie. C'est tellement chouettos que si j'étais vous, j'annulerais toutes mes obligations de la semaine pour être certain d'être libre pour cette édition de StoryCode.

Le rappel spatio-temporel :

Mutinerie Coworking
29 Rue de Meaux 
75019 Paris
France (on précise toujours le pays, certains prennent parfois un billet pour le Texas)
Jeudi 30 mai 2013 de 19:30 à 22:30.

Vous pouvez arriver en retard, car je passe à la fin, héhé. (C'est une plaisanterie, arrivez à l'heure, sinon d'autres prendront votre place !)

Ah, je vous dis quand même de quoi mon intervention va traiter.
Le thème est "Le jeu de rôle sur forum". Je vais :

a) donner mon chouette cadeau
b) vous raconter une anecdote à l'américaine (mais j'aurai pas de col roulé comme Steve Jobs)
c) vous parler du jeu de rôle sur forum français en général
d) vous parler de l'expérience RPG+
e) vous parler du potentiel du support


Au plaisir de vous voir, et longue vie à StoryCode.

vendredi 24 mai 2013

Studio404 de Mai

Hello,

Studio404 de Mai a été publié il y a quelques jours et les stastistiques de consultation sont très encourageantes, nous sommes heureux de ce succès.

Cette édition n'a pas de thématique mais dispose au moins d'une chronique très courageuse de la part de Melissa qui raconte, vu de l'intérieur, les contraintes éditoriales assez hallucinantes de la presse web.

Cela pose une question plus large, celle de l'audience : à quel moment doit-on cesser de vouloir plaire à l'audience à tout prix ? Quelle est la limite entre attractif et qualitatif ? Voilà une question qui détermine des articles, des supports...et des carrières.


Et comme d'habitude, voici ma chronique :


Génération SAV

On y est, depuis le temps que les “experts” du web (avec des guillemets) nous en parlent, et bien voilà, la marque personnelle prend le pas sur nos vies, nous sommes chacun notre propre marque, notre propre produit.

Alors, vous publiez des éléments de façon publique (pinterest, reddit, twitter, instagram) avec l’objectif logique d’être lu, consulté, vous êtes un peu une chaine de télé avec une audience régulière, et une audience qui vous demande des comptes ! 

C’est la Génération SAV !

Aujourd’hui, exister c’est publier mais aussi assurer le SAV !

Le SAV plus concrètement, c’est l’interaction avec les réactions de vos publications, et notamment, les critiques positives comme négatives, ou les commentaires. Et là, on est bien, parce que si vous n’êtes pas un professionnel de la com (comme Sylvain), et bien c’est un investissement en temps très important, qui va d’ailleurs prendre sur vos publications et aussi sur notre moral : parce qu’on se prend pas mal de critiques, voire tout simplement de mots haineux.

Alors à 404, il y a deux clans : le clan Sylvain - Daz (et oui, les ennemis se retrouvent !) qui ont pris le parti de gérer à 100% le SAV, et le clan Melissa - Fibre - Lâm qui a décidé de ne surtout pas faire de SAV, Lâm allant plus loin que nous tous en mettant clairement dans sa bio “je ne réponds pas aux messages !” 

Il est devenu “normal” d’attendre une interaction directe, personnalisée, rapide, même de Dieu, c’est à dire de Justin Bieber, et quand celui-ci daigne répondre un petit “hello” à un fan, celui-ci gagne une notoriété considérable, qui chiffre dans les 20 - 30 000 personnes.

Mais attention, dans le cas des comptes très suivis, plus elle interagit, plus elle se désacralise, plus elle ajoute à sa valise, des fautes d’orthographe en pagaille, oui encore Nadine Morano, des instagrams de bouffe niveau maternelle avec récemment Jade Foret, des suicides politiques  avec La manif pour tous ou Christine Boutin et les seins d’Angelina Jolie, voire une confusion hallucinante dans les mots à moitié tapés de Laurence Haim qu’on dirait sous LSD.

Par le SAV, certains comptes comme BernardPivot ou Antoine de Caunes, ont su se faire une identité 2.0 pas ringarde. Patrick Sebastien vous follow (tel un diable !) si vous le mentionnez dans un de vos tweets ! Valérie Damidot et Nicolas Sirkis nous racontent leur life tranquilles et entretiennent une notoriété qui aurait pu s’étioler avec le temps - parfois d’ailleurs, il ne le reste que le SAV finalement comme action de notoriété !

Par ailleurs, le SAV est le fond de commerce de notoriété de petits aspirants à la célébrité qui “clashent” les stars et dont les coups d’éclats rejaillissent positivement sur eux - stratégie déjà utilisée dans le rap. Parce qu’en insultant quelqu’un, on a plus de chances d’avoir une réaction qu’en le flattant ! Et qu’une réaction place le projecteur sur la personne qui vient clasher !

Du coup, le SAV peut devenir une forme d’autocensure.  Si vous savez qu’en disant quelque chose, vous allez vous faire clasher, ben vous allez pas le dire. 

Enfin, on peut devenir une star du SAV. Je pense à Tanguy de Bouygues. Connaissez vous Tanguy de Bouygues ? Quand Niel a fait sa conf l’année dernière en présentant son abonnement à 2 € / mois, le public s’est retourné contre Bouygues, Orange et SFR en les incendiant. Orange a fait la technique Lâm, c’est à dire le silence opaque, SFR a grogné en disant “n’importe quoi, ils offrent pas le service” (et il se sont fait pourrir) et TANGUY DE BOUYGUES a dit “ben dis donc c’est incroyable ce truc de free, je m’y mettrais presque...” en gagnant par sa sympathie et solidarité le coeur des internautes (il y a même eu des fanpages). C’est la démonstration d’une parfaite gestion de crise : toujours réagir avec humour, humanité, détachement.

Ne pas adhérer au SAV, c’est préserver son image, mais passer aussi pour un con méprisant. Mais vu qu’il y a tout lieu de penser que les réseaux sociaux gagnent en étendue, demain nous serons tous amenés à justifier nos actions : 
“Pourquoi ton tumblr est triste ? 
Pourquoi tu vas plus sur Facebook ? 
Pourquoi tu me réponds jamais sur Twitter ? 
Pourquoi tu fais des coeurs sur les photos instagram des autres ?”

Que répondez vous à ces questions ?

mercredi 15 mai 2013

Un système d'aléatoire contrôlé pour gérer les combats dans les JDR de tout type de forum

Bonjour,

Je vais bientôt - je vous en parlerai - faire une petite intervention sur Paris sur les jeux de rôle par Forum.

Je vais parler notamment des jeux de rôle sur Google +, et j'étais en train de faire le pour et le contre. Le pour, c'est facile :
- super mise en page avec gras, italique...
- système de +1,
- intégration nickel des images

Et le contre, c'est que je n'avais aucun système pour faire des "jets de dés" fair-play.

Je ne suis pas fou des dés, mais l'aléatoire est le sel d'une aventure. Un héros souhaite franchir un terrible précipice ? Si le maître de jeu décide arbitrairement qu'il réussit ou non, cela laisse un goût de déterminisme qui ne plaît guère.

A présent, comment faire ? Demander au joueur de jeter les dés chez lui et d'inscrire le résultat ?

Je n'ai même pas confiance quand mes joueurs jettent les dés sous mes yeux, alors...

Dans un jeu de rôle sur un forum standard (comme 4chan, par exemple...), les posts sont numérotés. C'est intéressant, même si le post n'a qu'un faible numéro (19 ou 54 par exemple) car on peut se servir de la dernière unité pour faire une simulation de jet de dés.

Mais dans un jeu de rôle sur G+ ? Numéroter manuellement les posts est fastidieux.

Je me suis dit, il doit y avoir un moyen.

Alors je me suis creusé la tête, et j'ai trouvé un moyen :-)

Ce moyen, le voici, c'est une table de génération de résultats aléatoires mais "contrôlés". Ou semi aléatoire, je ne sais pas s'il existe un nom rigoureux.

Donc, vous allez ici : http://fibretigre.com/divers/tablegen.php

et vous allez avoir quelque chose du genre :



Un tableau de 6 cases sur 6.

Si ce tableau est aléatoire à chaque chargement, si on lui donne une "graine" fixée, les résultats sont aléatoires mais fixes, car liés à la graine. Ainsi le résultat :

http://fibretigre.com/divers/tablegen.php?seed=999

Donnera toujours et pour tout le monde le même résultat :



Le concept est le suivant : le nain Pithoplas et la guerrière Copterixa veulent découper un terrible TROLL en rondelles. (j'aime bien mettre le nom des créatures en caps, c'était la norme dans les LDVELH).

Pithoplas et Copterixa "lancent les dés", c'est à dire me disent deux chiffres entre 1 et 6, disons 3 et 3 pour Pithoplas et 2 et 5 pour Copterixa. Le maître de jeu tire les dés pour son troll, disons 1 et 1.

Ensuite, ils conviennent ensemble ensuite d'un nombre, n'importe lequel, disons 332511 (qui correspond à la concaténation des résultats arbitrairement donnés) qui sera la graine. Ils se rendent sur la page correspondante : http://fibretigre.com/divers/tablegen.php?seed=332511

Et regardent les coordonnées droite / bas du tableau (l'origine étant en haut).


Ainsi Pithoplas avec ses 3 et 3 fait un 2.
Copterixa avec son 2 et 5 fait un 5.
Le troll avec son 1 et 1 fait un 5.

Ainsi Copterixa tient tête à l'horrible créature, tandis que Pithoplas agite sa hache dans le vide.

Le fait que les tables soient fixes permettent également une lecture ultérieure et cohérente de la partie.



Mais le nain n'a pas dit son dernier mot...

dimanche 12 mai 2013

Vie Numérique, une épopée digitale à lire en ligne



Bonjour,

J'ai le plaisir de partager avec vous VIE NUMÉRIQUE, une épopée digitale racontée sous la forme d'une grosse nouvelle (ou d'un petit roman) avec un peu d'HTML pour égayer le tout.

C'est ici : http://fibretigre.com/vn/

Vie numérique est une histoire qui m'habite depuis très longtemps.

Je voulais écrire la vie de programmes devenus réflexifs, leurs interrogations, leurs interactions, et même leurs problématiques territoriales (l'équivalent de nos guerres humaines) ; cela éveillait plein de challenges excitants, puisque ces programmes perçoivent le monde, et le comprennent, d'une façon complètement différente et probablement inimaginable pour nous.



J'ai toujours voulu voir ces teraoctets d'espace vierge dans les serveurs Google, ces relais de messages qui se passent les blocs de données les uns aux autres comme des fourmis, à toute vitesse - cette puissance machine colossale dans les échanges boursiers.

J'ai du faire des concessions sur le réalisme rigoureux sans pour autant faire du "Tron". Je veux imaginer que ce monde vivant est là, de l'autre coté du miroir.

Vous avez là une aventure, et quelques réflexions amusantes, souvent métaphysiques, sur le monde. J'ai voulu donner un éclairage nouveau sur des choses simples, comme des programmes informatiques, mais aussi le ressac des vagues ou le scintillement des étoiles.

J'espère en tous les cas que cette lecture vous aura fait passer un bon moment.