samedi 13 décembre 2014

Police de caractères et développement de jeu vidéo, le cas The Crew

La création d'un jeu vidéo passe souvent par l'externalisation de compétences, c'est souvent le cas pour la musique et le traitement du son, parfois pour le graphisme, parfois aussi pour ces choses que les développeurs détestent, à savoir la communication et les relations presse.

Ici nous allons parler d'un aspect relatif au graphisme : la police de caractères.


Beaucoup de jeux utilisent du texte à plus ou moins fort usage, et de façon plus ou moins habile.

Sans TV HD, impossible de lire les sous titres du jeu non doublé en français Red Dead Redemption ou même de Dishonored.



Les noms de rue dans Unity sont en arial alignés selon une règle kabbalistique, et vous sautent dessus comme un assassin pour vous poignarder les deux yeux.



Une police de caractère ayant de la personnalité peut vendre, comme celle de Sunset overdrive qui a été repris sur le store de Sony et qui a fait indirectement de la pub pour le jeu, ou encore la fameuse "typo de diablo" (l'Exocet), qui signe l'identité du jeu.

J'ai rencontré JB Levée, boss de Production Type, qui a élaboré la police de caractère du MMO The Crew que vous verrez en illustration ici.



Ce jeu édité par Ubisoft et réalisé par Ivory Tower (des français), a choisi de faire réaliser sur mesure sa (ses) police(s) de caractères.


Entre utiliser  une police de caractères gratuite (sur Dafont) et se faire faire quelque chose de custom (travail qui se chiffre en milliers d'euros pour les petites productions) il y a un grand écart que la majorité des indés ne prendront jamais.


Pourtant le système "gratuit" pose des problèmes. Par exemple sur Out There, une majorité des retours concernait un F minuscule trop grand et qui gênait la lecture. De même, la police de caractère russe n'est pas celle officielle des autres versions. Ce n'est pas un cas isolé dans le jeu indépendant - et encore pour nous, nous avons daigné traduire le jeu dans d'autres langues.


Après vient l'achat de licences : il faut compter "quelques centaines" d'euros pour avoir les droits sur une police de caractère en particulier souvent vendu par les "triple A" de la police de caractère (Monotype). Mais de la même façon qu'il existe des jeux vidéo indépendants, il existe des créateurs de caractères indépendants et ils peuvent proposer des arrangements intéressants.


 Quand The Crew (ou d'autres grands noms) commandent une police de caractères, c'est pour avoir une identité et la sécurité de son adaptation dans les différents alphabets ; mais aussi c'est un support technique pour que les fontes tiennent et gardent leur lisibilité dans les différents usages opérés sur l'écran. Enfin, c'est pour une raison simplement économique : le coût d'exploitation d'une licence de police de caractère appliquée à la vaste distribution du jeu dans tous les pays revient plus cher que la création d'une fonte.


Si vous souhaitez quelques adresses de créateurs de caractères sympathiques, n'hésitez pas à m'envoyer un message sur Facebook !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de lire mon blog