mardi 2 février 2016

Comment je suis passé au BÉPO : joies et souffrances

Suite à la chronique de Daz sur « L'Azertyrannie » :


J'ai voulu relever le défi de passer du clavier AZERTY au BÉPO.

Ce clavier aurait une disposition ergonomique idéale pour l’écriture du français ainsi que l'accès facile à des œ « » @ voire des ÉÈÀŒ sans contorsions bizarres.

Mes objectifs étaient d'avoir les outils nécessaires pour m'exprimer dans un bon français écrit, et à terme d'augmenter encore ma vitesse de frappe.

J'ai acheté mon clavier en Juin.

Après avoir innocemment fait quelques Fnac et revendeurs qui m'ont pris pour un illuminé, j'ai compris que je ne pourrai le trouver que sur internet.

J'ai opté pour le Typematrix Bépo : http://typematrix.com/bepo/



Il faut compter 100 € pour un tel clavier (contre 10 € pour un azerty premier prix).

L'installation d'un BÉPO ne va pas de soi : il faut (sous azerty) en plus installer un programme non officiel (non Microsoft quoi) puis configurer Windows.

http://bepo.fr/wiki/Windows

Ce n'est pas « super » simple, il faut le faire sur tous vos PC, et aujourd'hui, 8 mois après, mon PC Windows boote une fois sur deux avec une configuration azerty de base que j'ai pourtant effacée...

Comme pour un régime ou stopper une addiction, j'ai immédiatement arrêté l'AZERTY et mon ancien clavier prend la poussière depuis.

L’apprentissage du clavier s'est fait dans le stress et la douleur : la charge de travail reste la même alors que vous tapez beaucoup moins vite. Le cerveau n'a plus à penser sur le fond et la forme mais d'abord où est cette foutue touche R.

Les 3 premiers jours sont gratifiants car on passe de « taper à deux doigts » à « taper à deux mains très lentement ». Et le Typematrix est d'un confort...Mais les 5 mois qui ont suivi ont été très difficiles.

Parfois, confronté à la rédaction de documents complexes, je regardais avec envie mon azerty qui était si proche...j'ai réussi à tenir.

Autre contrainte, quand je pars en vacances ou pour une intervention sur mon portable (non, pas un spectre...) j'emporte mon clavier bépo. 

Le dernier obstacle à mon apprentissage était le clavier virtuel de l'iphone, en azerty / qwerty. Assez astucieux sur le plan de la gestion des accents, il me désapprenait le bépo à chaque utilisation.

Aujourd'hui, via la béta fermée de Tempest Keyboard (merci @bigozor), j'ai mon bépo sur mobile et je fais encore des progrès.



8 mois après, voici mon bilan :

- je tape aussi rapidement qu'avant (je suis à mon point d'équilibre) mais j'ai l'impression d'être très lent, car mes doigts bougent très peu sur le clavier : j'ai une marge de progression en vitesse et en qualité de frappe potentielle qui me fait rêver...

- je fais souvent des fautes stupides car certaines lettres dangereuses sont très proches comme le s et le t, et je laisse parfois échapper des « nous avont »...

- par contre, quand je tape en anglais, c'est la catastrophe, les doigts s'emmêlent, le w est caché dans un recoin...

- idem pour le code, ses < ; > sont compliqués à trouver, le _ s'obtient avec un altgr espace (logique mais...)

- le monde n'est pas prêt à la perfection du français : « ... » est plus harmonieux que le correct « … » obtenu avec mon bépo. Détail, mais nos yeux y sont habitués. Je vous passe les - les — et les –...

-le typematrix vous masse le dessous des doigts, c'est une drogue

- le typematrix a des raccourcis bien trouvés : des touches dédiées au copier/coller, une touche pour appeler la calculette...

- les jeux en ZQSD non configurables, ben oubliez

- sur mobile, aucun intérêt sinon garder la disposition en mémoire, mais si vous avez des gros doigts comme moi, vous taperez à coté car les touches sont plus petites.

- je pars en vacances avec mon bépo...

J'ai un mode de vie professionnel assez flexible et agréable, mais je doute réellement de la faisabilité d'un passage au bépo dans le cadre d'une entreprise. En revanche, pour un freelance qui vit de sa plume (et pas de son code), et qui a de la place dans son sac à dos, le bépo peut représenter une belle aventure.

Et puis comment se passer de ces beaux « guillemets » ?



7 commentaires:

  1. Sympa ce retour, colle bien à l'actualité en plus .
    OK azerty est particulièrement mauvais. N'importe quelle autre dispo au hasard ferait l'affaire...
    le simple fait de regarder la ligne du milieu ( de repos comme ils disent ) discrédite immédiatement l'azerty , en effet aucune voyelle ( présente pourtant dans tout les mots de la langue fr ).
    Je pense que l'achat d'un clavier Bépo est une erreur, ca ajoute une contrainte supplementaire .
    C'est rare / cher / ça sert à rien.
    Le bépo c'est plus mieux ;) sur un clavier azerty .
    Je m'explique , quitte à apprendre une nouvelle dispo , autant le faire bien donc apprendre à taper.
    Le set d autocollant à 5 € sur un vieux clavier tout moche est une meilleure option, une fois passée la période d apprentissage de la frappe ( en aveugle forcement ) vous pourrez déployer vos talents de tapeur bépo sur n'importe quel clavier de n'importe quel ordi ( moyennant l install de la config bépo ) , on peut même basculer en bépo tout en gardant ses habituels raccourcis claviers aux mêmes endroits ), avec cette impression que les doigts bougent moins ( c'est fait expres ;) )
    Donc le bépo , OK mais avec apprentissage de la frappe.
    +1 Pour le code c'est vrai, mais il existe des dispositions adaptées aux développeurs je crois , à verifier .

    RépondreSupprimer
  2. Je me mets au bépo aussi depuis novembre et c’est clairement plus facile et rapide à apprendre que l’azerty

    Pour les jeux en ZQSD tu peux utiliser AutoHotKey pour dire à ton clavier « sous telles conditions, telle touche = telle autre ». C’est lié à Windows donc aucun souci.

    Je l’ai fait (avec l’aide précieuse de la communauté AHK sur les forums) pour me créer une sorte de clavier secondaire avec les flèches, un pavé numérique, etc. J’y accède lorsque j’appuie (ou verrouille par une double pression) sur CapsLock, me libérant ainsi de cette touche qu’on active trop souvent par erreur.

    Et si je veux faire CapsLock, je fais double Shift.

    Bien pratique, surtout pour accéder au pavé numérique sans bouger les mains.

    Autre astuce très maline : mettre les majuscules sous AltGr. Malheureusement ma touche Espace est trop grande pour que ce soit pratique pour moi, mais sur certains claviers, ça doit être un bonheur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D’ailleurs de la même manière avec AutoHotKey, on peut créer des layouts secondaires spécial prog !

      Supprimer
  3. Coucou mon co-Tigre,

    Je suis passée à peu près en même temps au TypeMatrix, en Dvorak.

    C'est super agréable, addictif, et je ne supporte plus aucun autre clavier tellement c'est naturel et confortable.

    Bisous-papattes.

    RépondreSupprimer
  4. « les jeux en ZQSD non configurables, ben oubliez »
    Pourquoi ? Avec la barre des langues tu repasses en azerty en 2 clics.

    De plus dans l’article il y a confusion entre Typematrix et bépo. Ça n’a rien à voir. Tu peux taper en bépo sur un clavier 105 touches classique ou avoir un Typematrix azerty.

    Enfin tu n’indiques pas quelle méthode d’apprentissage tu as suivi. Ça change beaucoup les choses.

    « je doute réellement de la faisabilité d'un passage au bépo dans le cadre d'une entreprise »
    C’est ce que j’ai fait en un mois avec 2×20 minutes d’exercices tous les jours.

    RépondreSupprimer
  5. Il ya la solution des autocollants pour les claviers aussi

    https://catalogue-ca.beaujoie.com/produits/21-Changer_la_langue_d_un_clavier_d_ordinateur/96-BEPO/

    Quelques euros et c'est parti ^^ !!

    RépondreSupprimer
  6. Personnellement, je suis en milieu Anglophone, avec un clavier Qwerty. Cela ne m'a pas empêché de passer en bépo. Dans un premier temps, j'ai essentiellement commencé par des exercices tranquillement pour me familiariser avec la disposition ET avec le fait de tapper sans regarder le clavier. Une fois la disposition rentrée (quelques semaines au plus) j'y suis passé entièrement. Et je suis toujours sur un clavier marqué Qwerty, mais tout simplement, je ne regarde plus le clavier.

    RépondreSupprimer

Merci de lire mon blog