mardi 15 décembre 2015

5 livres 2015

Que vous cherchiez des idées pour votre noël ou celui de votre nerd préféré, voici une sélection de mes livres préférés 2015.

1) En cheminant avec Kakeya



- Ce n'est pas un roman (mais presque).

- Ça parle de maths, mais n'ayez pas peur, tout est de votre niveau.

- Ce livre de 170 pages est le produit de 10 ans de travail de 2 mathématiciens.

- Prix Tangente de meilleur livre 2015.

- Du niveau du Lycée, il pose une question initiale simple ( « On retourne une aiguille pour mettre le chas à la place de la pointe, quelle surface recouvre ce mouvement ? Comment bouger l'aiguille pour qu'elle soit la plus petite possible. »)

- De cette question initiale simple, on étudie hyper simplement des concepts autrement arides comme le calcul différentiel, les fractales, et on déborde sur des champs étonnants comme la répartition des nombres premiers.

- Attention, vous risquez de tomber amoureux des maths.

- Dispo ici aux presses de l'ENS pour ceux qui ont 20 € et gratuitement, pour les curieux, à la demande des auteurs.


2) Sur les Frontières



- Un jeu de rôle narratif français

- Dans la mouvance Next Gen où les joueurs prennent le contrôle de l'histoire

- Bel environnement de jeu à la Polaris (le jeu indé)

- Jeu de rôle compétitif où 5 ados partent accomplir leur destinée, mais un seul réussira.

- Il paraît que l'important, c'est le voyage.

- Dispo à 10 € ici


3) Outer Space



- Out There en JDR. Dois-je en dire plus ?

- Dispo à 6 € ici 

4) Sphynx



- Un jeu narratif français d'archéologie mystique.

- Ambiances merveilleuses à la « Castle in the Sky » et de civilisations disparues qui peuvent renaitre.

- Pour ceux qui pensent que la clef de soi est dans l'étude du passé.

- Dispo ici pour 15 € 


5) The Well Played Game



- Un traité de philosophie du jeu par la pratique, accessible

- rédigé par un pionner du « nouveau jeu » et référence en la matière

- attention : on parle ici de jeux comme le cache cache ou chat perché

- en anglais

- attention à ne pas vous balader sur le site de MIT Press, vous allez vous ruiner...

- Dispo ici pour des dollars et des frais de port

mardi 8 décembre 2015

Compte rendu de la 1ere Escape Jam



Le Club Enigma, dépendant du centre de recherche interuniversitaire, a organisé la semaine dernière une « Escape Jam » : créer une escape room en moins de 48h et la faire jouer.

Ça a été un succès remarquable, autant sur le plan de l'affluence, de la réalisation, de la coopération, de la performance intellectuelle et technique, et de l'aventure collective.

Nous avons fonctionné ainsi : le lundi, Alexis et moi avons fait un talk généraliste sur les Live Escape. Nous avons présenté les differents aspects de la créaction, en insistant notamment sur l'importance du « Flow » (expression d'Alexis) ou de « l'Agencement » (mon expression), c'est à dire l'organisation des énigmes entre elles.

Voici la conf :



On a présenté les locaux (trois pièces) et on les a invité à réfléchir à au moins une énigme pour le week end.

Le vendredi, on s'est tous réunis dans un amphi pour faire un briefing sur les jours à venir. 
Des équipes se sont formées, un brainstorming d'enigmes s'est lancé, des volontaires se sont dévoués pour faire le « Flow », les indices, le MJ-ing et on a même eu un sound designer pour faire une BO !


Le samedi ils ont tout réalisé....et le dimanche, les joueurs en groupe de 10, ont testé de 9h à 21h...certains ont avoué que le résultat était supérieur à certaines pièces du commerce !

Et en images :


Briefing des équipes


brainstorming des équipes -
Alexis et moi guidons les concepteurs dans leurs essais


Pitch des énigmes en 2mn avec échange sur la faisabilité.
Ici un professionnel ayant ouvert une LE à Montpellier


Voilà l'équipe du Flow...leur mission : comprendre toutes
les énigmes, les répartir, les entremeler, et faire un scénario !

Exemple d'énigme contextuelle qui donne une idée du scénario
(Ambiance « collège hanté »)


Énigme intéressante sur un alphabet et des fréquences...
ce pauvre joueur s'acharne à décrypter un message qui dira « fausse piste »


Lors du pitch le type à gauche nous dit « Je vous propose de faire une salle virtuelle en oculus »
On a dit « OK » mais on y croyait pas.
Il l'a fait. Ça marche.


Big up à l'organisation qui n'a cessé de nous nourrir


Des joueurs confrontés à des indices dans de nombreux documents


Enigme très inventive sur un quadrillage : deux joueurs ont une position de départ, une musique rap leur donne des instructions sur comment bouger et ils évoluent sur la grille jusqu'à se rencontrer...

Enigme géographique, des superficies de pays donnent un numéro de tel dont le répondeur donne...etc...


Enigme électronique hallucinante dans laquelle il faut alimenter un ordi en faisant passer le courant à travers une chaine humaine



Quelqu'un arrive et dit « j'ai une énigme qui consiste à reproduire un lecteur de disquettes 3'1/4'' avec un arduino. On pensait qu'il était fou. Il l'a fait.


La fille a la place du professeur est un MJ-acteur. Des interactions avec elle permettent de résoudre une énigme. Intérressant car inexploitable en LE commerciale.


 
On nous propose une énigme avec répondeur téléphonique, sons de bouteilles à moitié remplies, et couleurs. On'y croit pas du tout. Ça marche pourtant et c'est super.


Enigme par superposition de feuilles transparentes


 
Diverses énigmes de fouille (téléphone, livres)


Expérience sociologique : un companion cube était donné
au départ, et on regardait si les gens le gardaient.


L'équipe le samedi soir (24h sans sommeil)


L'équipe le dimanche soir (48h sans sommeil)

Bravo à tous !


On me dit qu'il y en aura d'autres...rapprochez vous du Club Enigma si vous voulez participer !

mardi 24 novembre 2015

À ne pas manquer : une Escape Jam, Game Jam de Live Escape + Conférence

Vous connaissez peut-être les « Live Escape », sortes de parc d'attraction à l'échelle d'une pièce : on vous enferme avec quelques amis et vous voilà pendant 60 mn face à tout plein d'aventures et d'énigmes excitantes et fair play pour sortir de là.




J'ai un long post mortem à vous faire sur les 2 pièces que j'ai conçues mais en attendant si le secteur vous intéresse, voici deux événements incontournables.

Le Gamelier, émanation du CRI, qui fait chaque semaine une conférence passionnante et gratuite sur les jeux (la prochaine est sur « féminisme et jeux vidéo ») organise, avec ma participation, celle d'Alexis Moroz (GD sur Prizoners) et Jam Shaker :

- le lundi 30/11

une Conférence / Talk / échange sur le savoir-faire d'une Live Escape.

Lexique, règles empiriques, prototypage, Alexis et moi on sera là pour exposer nos méthodes et répondre à vos questions.

https://www.facebook.com/events/179680395710536/

C'est aussi pour vous préparer à...

- le vendredi 4 / samedi 5

Une Live Escape Jam.

Le CRI va rénover un étage et nous laisse quartier libre pour créer nos énigmes.

Plus précisément le vendredi soir sera réservé au prototypage. On se quitte a minuit avec la « chorégraphie » des énigmes.

Le samedi sera réservé à la création des énigmes.

Vous ne serez pas en compétition mais en collaboration. En gros 1 ou 2 personnes concevront et réaliseront 1 énigme, et d'autres s'assureront de leur intégration dans la logique globale de la pièce.

Venez avec vos idées et du matos !

Arduinos, coffres et cadenas, codes secrets...

L'Openlab mettra à votre disposition une imprimante 3D et une découpeuse laser.



- le dimanche 6 sera ouvert aux tests.

Les concepteurs qui auront peu dormi seront présents en tant que Game Masters mais aussi pour avoir le feedback des testeurs.

La conférence sera STREAMÉE et uploadée par la suite, donc no stress si vous pouvez pas y être, même si nous vous invitons fortement à être physiquement présents si vous voulez participer à la création pour repérer les lieux 1 semaine avant.

Si vous voulez participer à la CRÉATION, le formulaire est ici :

http://jamshaker.com/event/escape/paris/

A noter que nous cherchons aussi bien des « artistes » que des « GD » car la déco c'est très très important.

Si vous voulez participer aux tests,

écrivez à : alexis.moroz@gmail.com

Tout le monde ne pourra pas tester mais nous ferons une liste de priorité qui privilégiera les journalistes, les professionnels de Live Escape, et les game designers.



vendredi 6 novembre 2015

Je préfère...

« Je préfère...» est un jeu de cartes très cool que j’aimerais vous présenter.



TL;DR

- j'ai participé à la réalisation d'un petit jeu de cartes marrant « Je préfère »
- inspiré du jeu social « préféreriez vous...»
- 400 cartes, 40 000 possibilités
- Il est disponible ici : http://www.amazon.fr/dp/B015E72VZU


Je préfère...

Il y a 5 mois, je me suis rapproché de jeunes créateurs qui souhaitaient développer un jeu de cartes social et drôle le plus simple possible.


ça pourrait être un bon pitch de film...


(Par social nous entendons que gagner ou perdre est moins important que de découvrir la personnalité des gens)

Nous avons considéré à un moment racheter et localiser un jeu inconnu en France (et introuvable) appelé « Get Lucky or Get screw » qui est un « Would you rather » sur le sexe (tu préférerais coucher avec Sarah Palin dans un igloo ou avec Sigourney Weaver sur une sextape ?).


d'un autre coté c'est tellement classe


Nous avions du mal à voir comment nous pourrions faire la promotion d'un tel jeu réservé aux adultes. On s'est retranchés donc sur la création d'un jeu plus simple « Would you rather » que nous avons essayé d'écrire en restant drôles sans être extrêmes, en apportant du contenu nouveau.

Et si c'était le secret de la réussite des entretiens ?


Nous avons fait un système de règles simples mais au fil de nos parties, nous avons développé des petites règles optionnelles passionantes : en effet, certains avantages anéantissent des inconvénients génants ou même parfois racontent une petite histoire.

Et on s'aperçoit que c'est déjà possible...


Comme tous les projets auxquels je participe, il s'agit d'un jeu auto-financé et réalisé avec de faibles moyens.

Le jeu est déjà en vente depuis quelques semaines et nous avons un feedback qui nous fait très plaisir.

Nous espérons que vous passerez de bons moments vous aussi avec « Je préfère » !

Page FB : https://www.facebook.com/jepreferelejeu/?_rdr=p

Site : http://je-prefere.com/

Vous verrez, nous nous occupons bien de nos clients et joueurs !


Franchement, restez sun internet

dimanche 1 novembre 2015

Void & Meddler, conte cyberpunk en point'n'click

People here are dancing off the ritcher scale and everything could fall into pieces at any moment. 
And yet, nobody cares.


Je n'ai absolument pas travaillé sur V&M, ce point'n'click édité par mon associé Mi-Clos Studio, mais fatalement il a fait partie de ma vie ces derniers mois. Je l'ai vu évoluer, et voici qu'il est sorti semaine dernière.



Fyn, l'héroine, n'est pas amnésique mais...il lui manque quelque chose. 6 souvenirs cruciaux de son passé. À la dérive dans un univers nocturne et pluvieux, il/elle, car les identités de cette réalité alternative sont glissantes, va tenter de les retrouver.


Les concepteurs de V&M sont musiciens à la base et l'environnement sonore, des nappes de synthés mélancoliques au tintement sec de la pluie transcrivent un univers homogène et immersif.

J'ai apprécié l'écriture alerte de NoCVT (prononcez Nocivity) : Fyn est une écorchée vive pour qui le « punk » de cyberpunk n'est pas un vain mot et son âme erre entre agressivité, dégoût cynique et mélancolie inexpliquée. Je guette dans chaque réplique de Fyn un double sens métaphorique sur un monde en décadence. Le grand secret de l'histoire reste son héros, ce qui permet de jouer les touristes contemplatifs dans une urbanité repeinte aux néons des eighties.


Tous les référents classiques et périphériques sont là (quelle classe de rentrer dans une boite appelée « La Jetée » quand on doute de ses souvenirs...) mais sans en faire des tonnes dans le cadre d'une histoire qui a priori semble originale.

comme cet homme chat qui s'appelle Bilal

NoCVT touche plus intimement le cyberpunk que Beneath a Steel Sky (qui avait des accents orwelliens) mais son traitement est de qualité égale : le décor est dense en détails subliminaux, comme la pluie qui coule sur le revers de votre écran, la distorsion de votre personnaqe sous les sunlights d'une boite de nuit.


Void vient en 3 épisodes découpés selon un système qui m'obligerait à vous spoiler si je vous le disais.

Vous pouvez le commander ici, également dispo sur Steam :

http://voidandmeddler.com/#preorder



dimanche 11 octobre 2015

Sigma Theory, la guerre froide du futur, prochain jeu de Mi-Clos Studio

La guerre est économique avant tout.
On ne fait pas de frappes chirurgicales pour faire moins de morts, on fait des frappes chirurgicales pour utiliser moins de bombes.

TL;DR

- Mi-Clos Studio fait un nouveau jeu : The Sigma Theory
- Je suis à nouveau associé et j'assure Game Design et contenu textuel
- C'est un jeu narratif / stratégie qui traite de la guerre froide du futur
- Présentation : http://sigmatheorygame.com/
- Facebook : https://www.facebook.com/sigmatheory et Twitter : https://twitter.com/sigmatheory

Trailer



Historique

Une semaine avant la sortie d'Out There, nous « pressentions » que nous allions rentrer dans nos frais eu égard au bon retour de la presse UK et US.

Michael m'a alors demandé de réfléchir à « un jeu tour par tour narratif, ambiance espionnage, qui exploite le succès de mon expérience de serious game « Crise au Quai d'Orsay » et qui rappelle Homeland ou House of Cards ». Petit twist, il souhaite également qu'il y ait un lien, même vague, avec Out There.

Je suis parti sur une première idée de Civilization où l'enjeu ne serait pas de conquérir des cités mais de voler de l'élément Omega. J'ai un présenté un prototype qui rappelait la phase stratégique de Rocket Ranger de Cinemaware. Michael n'a pas aimé le concept car il voulait que tous les interlocuteurs du jeu aient une personalité très forte - et dans RR, on dirige un pool d'agents anonymes.

J'ai donc  ajusté le tir en imaginant un jeu qui tourne autour de 50 personnalités qui endosseraient des rôles différents d'une partie à l'autre, un Jagged Alliance de la diplomatie.

De Mai 2014 à Mai 2015 je me suis plongé dans la rédaction d'un immense corpus de règles pour produire un jeu dont le gameplay « raconte l'histoire » des intrigues politiques.

J'ai abondamment lu la littérature et regardé des films d'espionnage...j'ai également un ami haut gradé militaire qui a pu me guider sur la réalité du monde du renseignement.

Là encore, Michael a guidé en tache de fond mon travail d'écriture, il souhaitait que je parle de technologies disruptives, de drones (j'avais un excellent gameplay satellites, dommage !). Il m'a également dit que le héros principal ne devait pas avoir d'enfant dans sa vision.

En Mai 2015 nous sommes partis à Budapest, ville des espions, où pendant trois jours, document par document, nous avons épluché mon travail. Faut-il gamifier les « interrogations » (=torture) ? Le héros pourrait-il être une femme ? Dans quelle mesure pouvons nous parler de sexualité ? Est-il pertinent de rendre jouables des pays comme l'Inde (4e puissance militaire mondiale) ou la Corée du Sud (9e puissance militaire mondiale) ? Faut-il citer nommément Al Qaida ou Daesh ?



Mais au bout de trois jours et après beaucoup de vespers, Michael m'a dit : c'est bon, on va le faire !

Il a réuni une core team qui a produit un prototype que nous avons présenté à EGX, ainsi qu'un trailer. Nous pensons sortir le jeu courant 2016.




De quoi ça parle ?

« Sigma », c'est la singularité technologique, ce moment où le progrès technologique devient autonome et dépasse les capacités d'assimilation de la culture humaine.

Dans un futur proche, des scientifiques ont découvert une nouvelle méthode de travail permettant de contourner n'importe quel problème technique. Du jour au lendemain, des miracles comme l'abolition du système financier, l'immortalité, l'intelligence animale ou artificielle deviennent des réalités.

Le joueur incarne un diplomate d'exception qui va tenter d'être toujours « légèrement » en avance sur les autres puissances qui feront tout pour s'emparer de ces technologies.

Dans ce ballet chaotique se joignent des organisations terroristes internationales (Daesh), locales (Corée du Nord), des groupes d'influence (le Vatican), votre hiérarchie qui ne comprend pas les enjeux (vous connaissez les politiques...) et même votre femme, ministre de l'énergie, qui ne sera pas la dernière à vous solliciter pour des problèmes personnels ou professionnels.



Le joueur doit recruter une équipe de 4 agents parmi 50 profils. Les 46 autres travailleront pour l'ennemi. En plus de capturer des scientifiques / hacker des bases de données, il peut conclure des traités de coopération où tenir ses promesses est une option, et bien sûr appliquer des technologies disruptives bouleversantes comme « preuve de la non existence de dieu » ou «robots géants ».

Il y a aussi plein d'aventures à choix comme dans Out There, mais cette fois ci localisées par pays et relative à votre team. Parce que négocier avec des russes, c'est pas tout à fait pareil qu'avec des français...


Si vous avez toujours rêvé de mentir à un président en lui faisant signer un traité bidon pendant que vos agents enlèvent un scientifique dans ce même pays, si « interroger » à coup de marteau ledit scientifique avant de partir en week end à Venise avec votre femme est votre style de vie, vous pouvez réserver votre copie ici : http://sigmatheorygame.com/